Surmonter l’âge maternel avancé et les problèmes complexes d’infertilité – Cas réels de patients

Laura Cooke explore les réussites de FIV avec le PGT-A. L’image qui l’accompagne capture un moment de triomphe alors qu’un poing de femme frappe l’air.

At Hôpital de FIV de Chypre, un centre leader en médecine reproductive sous la direction experte de Dr Serap Kağan, des histoires remarquables d’espoir, de résilience et de triomphe médical se dévoilent régulièrement. Ces histoires de réussite de patients ne sont pas seulement des récits de parcours personnels ; ils témoignent des capacités avancées des traitements modernes de fertilité et de l’impact profond des soins personnalisés.

Dans le domaine des technologies de procréation assistée, des défis tels que âge maternel avancé, les échecs d’implantation récurrents et les antécédents médicaux complexes font souvent obstacle au rêve de devenir parent. Cependant, à l'hôpital de FIV de Chypre, ces obstacles se transforment en opportunités de réussite grâce à des traitements innovants, des protocoles médicaux méticuleux et une compréhension approfondie du parcours de fertilité unique de chaque patiente.

Les trois études de cas de patients suivantes illustrent l’engagement de l’hôpital à surmonter certains des défis les plus redoutables en matière de traitement de fertilité. Chaque histoire est unique dans ses défis et ses triomphes, mais toutes partagent le fil conducteur d’une poursuite déterminée d’aboutissements malgré des obstacles considérables.

Première histoire de patient

Dans le domaine de la médecine reproductive, le parcours de chaque patiente est unique, mais certaines histoires se démarquent par leur complexité et leurs résultats triomphants. Cela est particulièrement vrai pour le premier cas, où un patient de 47 ans a été traité à l'hôpital de FIV de Chypre, dirigé par le Dr Serap Kağan, un spécialiste en obstétrique/gynécologie et FIV avec une riche expérience de près de 30 ans. Ce cas met non seulement en évidence les défis associés à l’âge maternel avancé et à l’adénomyose, mais démontre également l’impact profond des approches médicales adaptées dans le domaine de la FIV.

Contexte et défis antérieurs

La patiente est arrivée à l'hôpital de FIV de Chypre avec des antécédents de difficultés de reproduction, notamment d'infertilité féminine principalement due à un âge maternel avancé. Son parcours avait été marqué par des fausses couches et des échecs d'implantation à répétition, aggravés par un diagnostic d'adénomyose. Avant son traitement à l'hôpital de FIV de Chypre, elle avait subi cinq tentatives de FIV dans d'autres cliniques, qui se sont toutes soldées soit par des fausses couches, soit par des résultats négatifs.

Une approche médicale sur mesure par le Dr Serap Kağan

Comprenant les subtilités des antécédents médicaux du patient, le Dr Kağan s'est lancé dans un plan de traitement méticuleux. La première étape impliquait une évaluation complète via une analyse du caryotype masculin et un panel génétique de thrombophilie pour le patient, qui a donné des résultats normaux. La présence d’adénomyose nécessitait un protocole spécialisé et étendu, un défi que le Dr Kağan était prêt à relever.

Le traitement a débuté le 21ème jour du cycle menstruel de la patiente, par injections de Gonapeptyl 0.1 mg. Cette synchronisation minutieuse avec son cycle a été cruciale pour la réussite des étapes suivantes. La préparation du patient pour la phase suivante du traitement a été obtenue en huit jours, ce qui témoigne de l’efficacité du protocole.

En préparation au processus de FIV, la patiente a subi plusieurs examens, dont un ECHO, un test d'effort et des consultations avec des cardiologues et des médecins de médecine interne. Ces mesures étaient nécessaires pour respecter les consignes sanitaires pour les patients âgés de 45 ans et plus.

Le processus de FIV et le transfert d'embryons

Un élément clé du traitement impliquait le don d’ovules et la FIV. La synchronisation entre la préparation du donneur et celle du patient était cruciale. Du donneur, neuf ovules matures ont été obtenus, conduisant à sept blastocystes au cinquième jour. L’endomètre de la patiente a été préparé à une épaisseur optimale de 8.9 mm, créant ainsi un environnement propice à l’implantation d’embryons.

Un seul embryon 4AA soigneusement sélectionné a été transféré. Cette décision, influencée par l’adénomyose du patient, constituait un aspect essentiel de la stratégie du Dr Kağan.

Un résultat positif

Le premier essai de la patiente à l’hôpital de FIV de Chypre a abouti à un test de grossesse positif. Elle est désormais enceinte de trois mois, une étape importante après son parcours compliqué.

Expérience de l'hôpital de FIV de Chypre avec des cas similaires

L'hôpital de FIV de Chypre est devenu un centre renommé pour les patients de plus de 45 ans, traitant une grande variété de cas d'infertilité complexes. Plus de la moitié de leurs patients appartiennent à cette tranche d’âge, illustrant l’expertise et le succès de la clinique face à des scénarios aussi difficiles.

Les idées du Dr Serap Kağan

En réfléchissant à ce cas, le Dr Kağan a souligné les défis posés par les précédentes tentatives de FIV et les fausses couches de la patiente. La décision d’employer un protocole étendu et une approche prudente du transfert d’embryons a été cruciale. Le Dr Kağan a exprimé une immense joie et satisfaction en étant témoin du succès et du bonheur du patient.


Deuxième histoire de patient

Nous arrivons maintenant à notre deuxième histoire de patiente, celle d'une patiente de plus de 50 ans, qui est finalement devenue mère grâce à un traitement de fertilité à l'hôpital de FIV de Chypre.

Antécédents du patient et tentatives antérieures

La patiente, âgée de 55 ans et avec un IMC de 23, avait subi quatre fois une FIV avec don d'ovules dans d'autres cliniques, ce qui avait malheureusement abouti à des résultats négatifs malgré de bonnes qualités embryonnaires. Ses antécédents médicaux ont révélé des difficultés liées à un âge maternel avancé, des problèmes de thyroïde et des échecs d’implantation récurrents. Son partenaire masculin avait reçu un diagnostic d'azoospermie, attribuée à l'inhibition de l'hypophyse par substitution androgénique par Nebido, une maladie qu'il avait arrêté de traiter avant de commencer son parcours de FIV.

Diagnostic et premières étapes

À son arrivée à l'hôpital de FIV de Chypre, des diagnostics complets ont été effectués. Les tests de la patiente ont indiqué un déséquilibre thyroïdien, car sa TSH était supérieure à la limite malgré les médicaments. Le Dr Serap lui a conseillé de consulter son médecin pour équilibrer ses hormones thyroïdiennes, soulignant le rôle critique des hormones TSH dans la conception et la grossesse.

Le partenaire masculin azoospermie était un facteur important de leur infertilité. Le Dr Serap a recommandé des vitamines et des suppléments pour améliorer la qualité du sperme avant de commencer leur protocole.

Protocoles et procédures

Plusieurs tests et procédures ont été menés pour garantir que le couple était prêt à la FIV :

  • HSG (Hystérosalpingographie) : Pour vérifier l'état de l'utérus et des trompes de Fallope.
  • ECHO (échocardiographie) et test d'effort : obligatoires pour les patients de plus de 45 ans.
  • Consultations : Avec des cardiologues et des médecins de médecine interne.
  • Abdomen USG : Pour évaluer plus en détail la santé interne.

Les embryons du couple ont été créés et congelés, suivis d’un protocole de transfert congelé impliquant de l’Estrofem, de l’aspirine et de l’acide folique.

Transfert d'embryons et résultat

Sur 19 ovules collectés auprès de la donneuse, 16 ont atteint le stade blastocyste au jour 5. Des tests génétiques préimplantatoires (PGT) pour 5 chromosomes ont été appliqués à tous les embryons, révélant que seuls trois étaient en bonne santé. Deux embryons (4AA, 2BB) ont été transférés lors de leur premier essai à l'hôpital de FIV de Chypre.

Le patient avec succès est tombée enceinte après le premier essai et a accouché l'année dernière, un résultat remarquable compte tenu de la complexité de l’affaire.

Les idées du Dr Serap

Le Dr Serap a souligné l'importance des niveaux d'hormone TSH dans les traitements de fertilité. Des niveaux élevés de TSH peuvent entraîner des difficultés à concevoir, un risque accru de fausse couche et des complications pendant la grossesse. Équilibrer le niveau de TSH du patient était une étape cruciale avant de commencer le traitement de FIV. De plus, l’application du DPI aux embryons a joué un rôle essentiel pour garantir une sélection saine des embryons, en particulier compte tenu des antécédents d’échecs d’implantation et du facteur d’infertilité masculine.


Troisième histoire de patient

Dans la troisième et dernière histoire, nous avons un cas où la patiente a déjà eu plusieurs tentatives de FIV infructueuses avant de venir à l'hôpital de FIV de Chypre.

Antécédents du patient et tentatives antérieures

Avant son traitement à l'hôpital de FIV de Chypre, la patiente (âgée de 53 ans) avait subi quatre tentatives de FIV dans d'autres cliniques. En décembre 2021, elle a fait une fausse couche, suivie de trois autres tentatives en 2022, toutes aboutissant à des tests de grossesse négatifs. Avec un IMC de 21 et des antécédents de difficultés reproductives, elle s'est adressée à l'hôpital de FIV de Chypre avec l'espoir d'un résultat positif.

Approche diagnostique et préparations

Un processus de diagnostic complet a révélé les défis de la patiente : infertilité féminine due à un âge maternel avancé, fausses couches et échecs d’implantation récurrents.

Pour garantir qu'elle soit prête à la FIV, plusieurs tests et procédures ont été effectués :

  • HSG (Hystérosalpingographie) : Pour évaluer l'état de l'utérus et des trompes de Fallope.
  • ECHO (Échocardiographie) et Test d'Effort : Évaluations nécessaires pour les patients de plus de 45 ans.
  • Consultations : Avec des cardiologues et des médecins de médecine interne.
  • Abdomen USG : Une étape supplémentaire pour confirmer son état de santé interne.

Protocole de FIV et transfert d'embryons

L'équipe de l'hôpital de FIV de Chypre a opté pour un nouveau protocole de transfert, impliquant des médicaments tels que l'Estrofem, l'aspirine, l'acide folique et Climara forte. La synchronisation des cycles menstruels du donneur et de la patiente était un aspect essentiel de cette approche.

Chez la donneuse, 11 ovules ont été collectés, tous fécondés. Neuf ont atteint le stade blastocyste au cinquième jour, ce qui indique un processus de fécondation réussi.

Pour le transfert d'embryons, deux embryons de haute qualité (2 x 4AA) ont été sélectionnés. Cette décision a été prise en tenant compte des antécédents médicaux de la patiente et de ses expériences antérieures en matière de FIV.

Résultat et succès

La première tentative du patient à l’hôpital de FIV de Chypre a conduit à un test de grossesse positif. Elle a ensuite donné naissance à des jumeaux, un résultat joyeux après son long et difficile voyage.

Les idées du Dr Serap

En réfléchissant à ce cas, le Dr Serap a souligné l'importance de tests et d'une préparation minutieux. L’endomètre de la patiente a bien répondu au traitement et l’utilisation des patchs Climara forte s’est avérée bénéfique. La collecte et le transfert réussis d’embryons de qualité ont été essentiels à la réalisation d’une grossesse. De plus, le Dr Serap a souligné la nécessité d'ajuster les niveaux de progestérone après le transfert, une démarche qui a joué un rôle déterminant dans le soutien de la grossesse, conduisant à la naissance de jumeaux.

Conclusion

Cette étude de cas de Hôpital de FIV de Chypre souligne l'efficacité des approches personnalisées et méticuleuses dans les traitements de FIV, en particulier dans les cas impliquant un âge maternel avancé et des problèmes d'infertilité complexes. Les réussites témoignent des techniques avancées, des préparations minutieuses et de l’expertise des professionnels de la santé pour surmonter d’importants problèmes de fertilité. Trouver le meilleure clinique de FIV pour les personnes de plus de 50 ans nécessite des recherches approfondies sur les cliniques possédant une expertise spécialisée dans les âges maternels avancés.

Équipe éditoriale
Équipe éditoriale
Fertility Road vise à informer et inspirer de manière honnête, directe et empathique. Nos rédacteurs experts du monde entier décomposent la science et fournissent des informations pertinentes et à jour sur tout ce qui concerne la FIV.

Articles connexes

CONCOURS FIV GRATUIT.
Obtenez votre cycle de FIV financé par des ovules de donneurs.
Les soumissions sont ouvertes maintenant !